Pour ce voyage, nous avons souhaité privilégier les expériences aux kilomètres parcourus.

Quant à la destination, l’Amérique s’est présentée comme une évidence. Amelie, ayant étudié en Argentine, avait préféré voir ailleurs pour le premier voyage. Mais tout de même, ce continent est assez grand pour y voir des millions de nouvelles choses.

Le retour en avion du premier voyage ayant été une expérience difficile (on a parcouru 10mois de voyage en 16heures!!), et parce que l’idée de partir de chez nous à la force de nos mollets nous motive plus que tout, nous étions face à un dilemme : comment rallier le Canada ou le Chili sans prendre d’avion? C’est là que l’idée de traverser l’Atlantique en bateau a germé.

Mais comment? En bateaustop 🙂

Oui mais voilà, nous sommes 2 novices, même si Amelie a déjà navigué et pris des cours aux Glenans, et un couple sur un bateau ça peut en rebuter certains. Tant pis, nous tentons notre chance sur des sites mettant en relation équipiers et capitaines. Une sorte de petites annonces de la mer. On tente vogavecmoi qui est payant et nous rebute un peu, cotweb plus spécialisé sur La Rochelle, et Bourseauxequipiers. Celui-ci est le plus fourni et, peu de temps avant la période de transat aller (grosso modo fin septembre) les annonces pleuvent. Malgré de bons échanges, nous ne trouvons pas de bateau et Amelie, en charge de cette recherche, désespère un peu. Des mois que nous pensons à ce projet mais nous ne pourrons peut être pas quitter le continent!?

Alors que nous élaborons plusieurs plans de rechange, Christian, un belge qui convoie presque chaque année des bateaux sortis des chantiers vers les Antilles, nous contacte.

Le courant passe bien et, malgré notre inexpérience, il nous propose de nous rencontrer à Tournai. Nous avons l’impression de nous rendre à un entretien d’embauche tant ce rendez-vous est important pour nous. Il n’en est rien : de multiples questions de bon sens, quelques blagues et précisions techniques… nous voilà intégrés à l’équipe qui convoiera OSCAR III, un Beneteau Lagoon 380 de La Rochelle vers la Martinique! On ne s’est pas caché pour faire une danse de la joie face à cette nouvelle. Ca y est, la roue de la chance tourne à nouveau!

Quelle aubaine, le catamaran est magnifique et Amelie est de La Rochelle. Ce sera l’occasion de passer voir sa famille et quelques amis avant de se lancer dans la traversée avec Christian, capitaine de 56 ans et Guy, 64 ans, breton expérimenté également. Nous allons apprendre tellement de choses avec cette Transat!

Le bateau devrait être prêt entre le 19 et le 26 octobre à La Rochelle et doit être livré à la Martinique avant le 15 décembre. Une fois le bateau avitaillé, Il nous faudra donc nous rendre aux Canaries en une dizaine de jours en fonction de la météo. La partie la plus difficile de la Transat se trouve dès le début, pour sortir du golf de Gascogne, au Nord de La Coruña. Apres un nouvel avitaillement et quelques potentielles réparations nous voguerons vers les Antilles durant environ 20 jours.

Notre départ est donc proche quand nous apprenons la nouvelle mi septembre : il nous faut encore aller à La Rochelle a velo… alors en route!

3 thoughts on “On prend le large avec Oscar III !”

Comments are closed.